Blog

AYUSH ET OMS

Le ministère de l’AYUSH organise deux réunions de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au cours de la dernière semaine de novembre et la première semaine de décembre de cette année à l’Institut d’enseignement et de recherche de troisième cycle en Ayurveda (IPGT & RA) à Jamnagar au Gujarat, et une autre à Morarji Institut national de yoga et de naturopathie Desai à New Delhi.La première des deux réunions, Réunion de consultation OMS-experts internationaux (IECM) du 26 au 29 novembre, accueillera 51 experts internationaux sélectionnés (des six régions de l’OMS) d’Ayurveda, Unani et Panchakarma, ainsi que des praticiens, chercheurs en médecine traditionnelle , les responsables des politiques de santé, les régulateurs et les administrateurs.

La deuxième réunion, la réunion du groupe de travail de l’OMS (WGM) du 2 au 4 décembre, accueillera 42 experts internationaux sélectionnés (des six régions de l’OMS) de la recherche littéraire en médecine traditionnelle et d’autres universitaires connexes, y compris des experts en langues différentes (sanscrit, arabe, persan). , Ourdou et tamoul) avec des connaissances et une expérience spécifiques dans le domaine des langues et des scripts de médecine traditionnelle.

L’OMS élabore un document de référence pour la pratique de l’Ayurveda, du Panchakarma et de l’Unani et des documents de terminologie internationale en Ayurveda, Siddha et Unani dans le cadre de sa stratégie mondiale visant à renforcer la qualité, la sécurité et l’efficacité de la médecine traditionnelle et complémentaire (T&CM).

L’élaboration de ce document de référence est incluse dans l’accord de collaboration de projet (APC) signé entre l’OMS et le ministère de l’AYUSH, gouvernement de l’Inde, sur la coopération dans le domaine de la médecine traditionnelle et complémentaire (T&CM) dans le cadre de la stratégie de l’OMS sur la T&CM couvrant la période 2014- 2023.

La réunion de consultation d’experts internationaux (IECM) sur les repères de pratique est une continuation de la réunion du groupe de travail (WGM) de l’OMS organisée sur le même sujet en septembre 2018 à l’Institut national d’Ayurveda de Jaipur.

Les documents de référence de la pratique devraient servir de références internationales pour la pratique qualifiée de l’Ayurveda et de l’Unani. Ils encadreront les exigences de sécurité pour la pratique de l’Ayurveda, du Panchakarma et de l’Unani et fourniront des critères de qualification pour les praticiens de l’Ayurveda et de l’Unani, parmi lesquels aborder d’autres détails et nuances de la pratique médicale.

Ces documents serviront de référence aux autorités nationales pour établir et renforcer les normes réglementaires et garantir la pratique de l’Ayurveda, du Panchakarma et de l’Unani, et assurer la sécurité des patients.

Le but de la réunion du groupe de travail de l’OMS (WGM) est d’examiner, de commenter et de réviser les projets de documents préparés sur les terminologies standard de l’Ayurveda, de l’Unani et du Siddha par un groupe restreint de neuf experts.

Le WGM doit aider à parvenir à un consensus international concernant la structure et le contenu de chacun des documents, y compris à l’occasion, un consensus sur la signification et la définition des mots utilisés dans ces systèmes.

Les documents devraient fournir une liste de termes dans les systèmes respectifs; leurs définitions (descriptions courtes ou explicatives selon les besoins), y compris la signification contextuelle des termes; utilisation classique des termes avec des références aux termes anglais suggérés des définitions; synonymes; et même définir des exclusions du sens du terme dans le contexte médical.

Les documents doivent couvrir les termes liés aux principes de base, les théories fondamentales, la structure et la fonction humaines, le diagnostic, les pathologies, les schémas et les constitutions corporelles, la pharmacognosie, la pharmacologie, la préparation des aliments et des médicaments, la thérapeutique et les interventions de prévention et de promotion de la santé, et les termes divers dans les systèmes médicaux respectifs.

93 experts internationaux sont invités de près de 30 pays différents (couvrant les six régions de l’OMS), dont le Japon, la Nouvelle-Zélande, la Malaisie, Singapour, le Bangladesh, le Népal, le Sri Lanka, l’Inde, Maurice, le Ghana, l’Afrique du Sud, la Tanzanie, les Émirats arabes unis et l’Iran. , Italie, Suisse, Espagne, Allemagne, Lettonie, Autriche, Danemark, Russie, Hongrie, USA, Canada et Argentine.

La semaine dernière, le ministère AYUSH a annoncé qu’il s’est associé à des agences de santé mondiales pour promouvoir les médicaments ayurvédiques.