Blog

L’Ashwagandha

L’ASHWAGANDHA – SES BIENFAITS

 

Cette plante est considérée comme le premier des tonifiants adaptogène, par le plus grand des systèmes de médecine homéopathique, une herbe qui peut être comparée aux herbes tonifiantes les plus renommées au monde. L’utilisation de l’Ashwagandha dans la médecine ayurvédique remonte à 3 ou 4000 ans, et à l’enseignement du rishi (sage) Punarvasu Atreya. Elle a été décrite dans les textes sacrés de l’Ayurveda, y compris dans le Charaka et Sushruta Samitha, ou elle a été largement exposée comme un tonifiant particulièrement efficace pour la santé des personnes de tous âges (y compris les très jeunes enfants), et dans l’amélioration des fonctions de reproduction des hommes comme des femmes. Son nom qui signifie en hindi “odeur de cheval” évoque la puissance de cet animal. Elle est l’une des plantes les plus fameuses de la médecine Ayurvédique. Elle a aussi était utilisée pour les inflammations, spécialement pour l’arthrite et les rhumatismes, pour contrer les ravages du vieillissement et pour promouvoir la longévité, comme purgatif en cas de constipation chronique, et pour le traitement des glandes salivaires.

 

L’Ashwagandha est un petit arbuste de la famille des solanacées qui mesure généralement 40 cm. C’est un arbuste robuste originaire de l’Inde et qui peut être cultivé sur les rocailles arides de la région méditerranéenne, des Canaries, de l’Afrique du Sud. Il y a un nombre considérable de variations morphologiques et chimiques en termes d’espèces locales. Elle a de puissantes propriétés soignantes. Ses fruits rouges sont récoltés à la fin de l’automne et les graines sont récupérées pour être plantées au printemps suivant. Les espèces de l’Ashwagandha cultivées semblent être significativement plus grandes. Une source l’a décrite comme un arbuste de 1 mètre de hauteur. Pourtant, les alcaloïdes primaires des espèces sauvages comme des espèces cultivées sont les mêmes.

Traditionnellement, l’Ashwagandha a été utilisé pour de multiples objectifs : sédatif, diurétique, tonifiant, rajeunissant, agent anti-inflammatoire, adaptogène, (promoteur d’endurance). De nombreux spécialistes occidentaux appellent cette herbe le ginseng ayurvedique en raison de sa réputation pour augmenter l’énergie, la force, l’endurance et pour sa capacité à libérer du stress.

 

Actions pharmacologiques

 

L’Ashwagandha est une des plantes médicinales Indiennes les plus étudiées et qui a confirmé ses particularités de tranquillisant, de cardiotonique, d’anti-fongique, d’anti-cancérigène. Ces composants sont cités ci-dessous :

 

1-Alcaloïdes pyrazoliques : withasomnine et dérivés
Lactones stéroïdales (whithanolides) dont la withaférine A, glycowhithanolides, sitoindosides VII à X
Fer
Cuscohygrine, alcaloïde de la Coca
une solasodine et des sitoindosides VII et VIII
Huile grasse et huile essentielle

La dopamine, l’acétylcholine, la benzodiazépine, augmentent en cas de stress (P<0.01). L’Ashwagandha prévient ces augmentations. Elle réduit aussi l’enzyme déshydrogénase (SDH) du cerveau qui augmente aussi en cas de stress. (étude de 1987)

 

2-Malaviya (1979) a établi expérimentalement l’effet psychotrope de l’Ashwagandha. Selon cette étude il induit une réduction de l’acétylcholine et de la catécholamine dans les cerveaux des rats.

 

3-Singh (1984) a extensivement étudié l’activité anti-stress du Whitania somnifera et a trouvé que le stress était du à un état de résistances non spécifiques durant le stress.

 

Propriétés de la plante :

 

Une des plus puissantes plantes adaptogènes, tonique et aphrodisiaque, diminue l’hypertrophie surrénale due au stress
Antioxydant, antibactérien , immunostimulant
Améliore la mémoire, anti-inflammatoire et anti-âge, diminue les effets du stress sur les cellules cérébrales du striatum
Neuro-protecteur, potentialités dans la maladie d’Alzheimer
Hépato-protecteur
Sédatif, hypnotique, prévient la dyskinésie tardive induite par l’halopéridol
Antiseptique, anti-inflammatoire
Diurétique, antirhumatismal
Hypotenseur (les alcaloïdes abaissent la TA) et abaisse le cholestérol
Les whithanolides ont une analogie avec les hormones humaines (stéroïdes)
Augmentation de l’hématopoïèse et de l’hémoglobine, de la mélanine pileuse
La withaférine A est antifongique et anti tumorale
Anti-inflammatoire de l’intestin

 

Etudes Cliniques :

 

Les effets de l’Ashvagandha sur l’anxiété ont été étudiés par Malaviya (1976). Dans les études biochimiques conduites sur une série de patients, il a trouvé des réductions statistiques significatives de cortisol et de catécholamines dans les sécrétions urinaires. Le cortisol et la catécholamine sont considérés comme des hormones dues au stress et leurs sécrétions augmentent considérablement durant les périodes de stress. Ces résultats furent soutenus par le Dr Shukla (1982) et le Dr Kotecha Singh (1991).

Cette plante possède des actions anti-fatigue et anti-stress. (khandeparkar 1981, Singh 1977).
Du lait complété avec de l’Ashvagandha augmente le poids du corps, les protéines M.C.H.C (concentration en hémoglobine corpusculaire moyenne) et prouve les effets de l’Ashwagandha en tant que promoteur de développement. (Sheshadri 1977).

Chudasama et Singh (1986) étudièrent les aspects Rasayana (rajeunissement) de l’Ashwagandha. Leur étude montre le soulagement de certains symptômes comme l’Agnimandya (indigestion) le Daurbalya (fatigue), le gain de mémoire, la prise de poids pour les personnes trop maigres, et une augmentation significative des IgA, IgG et IgM (immunoglobulines sériques) nécessaires au système immunitaire.

Chhajed et Singh (1990) ont recommandé son utilisation en tant que thérapie additive pour obtenir un soulagement plus rapide.

Elle est aussi utile dans l’Amlapitta (hyperacidité-1982), dans l’épilepsie (Murthy-1989), la schizophrénie (Parikh-1984) et dans différentes arthropathies comme les arthrites ou les rhumatismes (Bector et al. 1971).

Les propriétés anti-oxydantes de l’Ashwagandha.

 

Les chercheurs de l’Université Hindu Banaras en Inde ont découverts que certains éléments chimiques de l’Ashwagandha sont de puissants antioxydants. Ils ont testés les effets de ces composants sur les cerveaux des rats et constatèrent une augmentation de trois antioxydants naturels : super-oxyde dismutase et catalase et glutathione peroxydase. Ils établirent : « Ces trouvailles prouvent que l’utilisation thérapeutique de l’Ashwagandha est un rasayana ayurvedique (promoteur de santé et rajeunissant). L’effet antioxydant des principes actifs de l’Ashwagandha peut être retrouvé dans les effets anti-stress, les effets anti-inflammatoires, et les effets antivieillissement constatés dans les expérimentations animales en situation clinique. »
Propriétés aphrodisiaques de l’Ashwagandha

 

L’Ashwaghanda est historiquement utilisé comme un aphrodisiaque. Il est mentionné dans l’ancien Kama Sutra comme une herbe utilisée pour augmenter les performances sexuelles. L’Ashwagandha a la capacité de restaurer la santé sexuelle et améliorer la vitalité en promouvant l’état de calme de l’esprit. Les études en laboratoires montrent qu’il peut produire des oxydes nitriques connues pour dilater les vaisseaux sanguins.

 

Quelques mélanges ayurvediques traditionnels ou non traditionnels utilisant l’Ashwagandha

– La racine est consommée par 3 grammes pour la fatigue générale, la malnutrition des enfants, la sénilité, les rhumatismes ou l’arthrite, la fatigue nerveuse, la faiblesse de la mémoire, la démence, la faiblesse musculaire, la spermatorrhée ou la leucorrhée. La prescription normale est de 3grammes trois fois par jour avec du lait chaud ou de l’eau.
– Pour l’insomnie, l’Ashwagandha peut être mélangé avec des racines de valériane
– Pour obtenir un tonifiant nerveux, spécialement pour l’hypoglycémie ou une baisse de pression du sang, l’Ashwagandha est mélangé avec du Gokshura.
– Pour la fatigue chronique, l’Ashwagandha est mélangé avec d’autres herbes tonifiantes de l’ayurveda, Shatavari (Asparagus racemosus), Yastimadhu (licorice), Amla (emblica officinalis), et Shilajit (minéral colloïdal ou bitume noir).
– Pour l’impuissance, elle peut être utilisée seule ou avec des graines de Kaunch (Mucuna pruriens).
– Pour les poumons faibles, l’Ashwagandha est mélangé avec du Sida cordifolia.
L’Ashwagandah est utilisé dans la médecine ayurvédique sous forme de poudre, de décoction, de boisson médicamenteuse, mélangé avec du beurre clarifié, avec du miel ou du sucre, ou en tant qu’huile médicamenteuse.

Contre-indications et toxicité :

 

L’Ashwagandha est relativement sain s’il est pris dans les doses prescrites. Des surdosages ont causé des dérangements gastro-intestinaux, des diarrhées ou des vomissements. Il n’est pas recommandé de prendre ce traitement en automédication et sans suivi d’un vaidya.