Blog

Santé et Agni ( feu digestif )

L’Ayurveda a décrit un facteur important de la digestion et du métabolisme dans notre corps, comme Agni ou feu digestif
(En sanskrit devanagari, Agni est l’une des principales puissances agissantes numineuses du Védisme, seigneur du feu sacrificiel et du foyer. Dans l’hindouisme, Agni est l’un des dieux principaux, que l’iconographie représente chevauchant un bélier. Agni est aussi vénéré dans le bouddhisme ésotérique).
La nourriture ingérée doit être digérée, absorbée et assimilée, ce qui est inévitable pour le maintien de la vie, et ceci est effectué par Agni. Dans l’Ayurveda, le terme «Agni» est utilisé dans le sens de la digestion des produits alimentaires et métaboliques. Agni convertit les aliments sous la forme d’énergie, qui est responsable de toutes les fonctions vitales de notre corps. Par conséquent, l’Ayurveda considère qu’Agni est la cause de la vie, du teint, de la force, de la santé, de l’alimentation, de l’éclat, de la vigueur (oja) et de l’énergie de vie (prana). Agni est la résultante de l’action des trois doshas.

Tant qu’Agni fonctionne correctement, les processus d’absorption, de broyage, de digestion et d’assimilation des aliments par le corps vont officier sans effort. Une personne avec un Agni sain et actif génèrera un corps sain et dynamique. La longévité dépend d’Agni. La prise de nourriture devrait être gérée en fonction de l’Agni, le feu digestif dans le corps.

Vaidya Lakshmi Anoop

Comme les trois doshas contrôlent toutes les parties du corps, ils contrôlent également l’Agni – la puissance digestive.

Agni et Pitta : Partout où il y a la transformation en carburant, comme dans un moteur qui transforme le carburant en énergie, il y a un élément de feu impliqué. Par conséquent, même dans le processus de la digestion des aliments, où la nourriture est utilisée comme combustible par le corps, pour produire de l’énergie, il y a une implication de feu. Donc, Pitta est le composant principal d’Agni. (En fait, Agni lui-même signifie feu.). Pitta agit comme puissance principale, qui brûle la nourriture (transformation) et la divise en parties utiles (Rasa) et inutiles (Mala), les déchets = matières fécales)

Agni et Vata : Mais comme nous le savons, le feu seul ne peut pas brûler une masse. Il a aussi besoin d’une quantité d’air. La bonne quantité d’oxygène de l’air va garder le feu vivant. Le vent est en corrélation avec Vata dans l’Ayurveda. Par conséquent, le processus de digestion comprend également Vata. Pour que votre processus de digestion se déroule sans heurts, votre Vata devrait également être dans un état sain. Vata aide à maintenir un bon Pitta. Il contribue également à la division en partie utile et en partie (inutile) les déchets. Vata est responsable du mouvement de la nourriture ingérée, en direction descendante normale, à partir de la cavité buccale jusqu’au canal anal. Il est également responsable de la division et en outre, d’assortir la partie utile de la nourriture par rapport à la partie des déchets.

Agni et Kapha : Quand il y a une grande masse de nourriture à brûler, le feu et le vent seuls pourrait ne pas suffire. Un liquide lubrifiant qui va adoucir et briser la masse en petites particules est nécessaire. Le liquide (eau) est en corrélation avec Kapha. Par conséquent, une petite quantité de Kapha est aussi nécessaire dans le processus de la digestion. Kapha aide à la lubrification de la nourriture. Il aide à briser la nourriture en petits morceaux.

Causes de troubles digestifs courants:

Dans l’Ayurvéda classique, il est important de suivre une bonne alimentation (Satvik : ce qui est bon et sain). Mais, ce ne sera pas possible, tout le temps. Notre langue exige une nourriture savoureuse, à chaque fois. Trop d’épices et additifs, comme l’ail ou la nourriture glacée pourraient provoquer des troubles digestifs.
Nous sommes aussi dépendants de la nourriture conditionnée et emballée. Celles-ci possèdent un pourcentage important de conservateurs, colorants, stabilisants, émulsifiants, exhausteurs de goût, etc., qui sur le long terme, vont provoquer des troubles du système digestif.
L’hyperactivité, l’inquiétude et la nourriture forte ou acide, sont les raisons de toute sorte d’irritation.
Une alimentation inopportune ou en excès, ou trop répétitive, (avant la digestion de la nourriture déjà prise), la consommation excessive de café et de thé, les habitudes du tabac, etc. contribuent aussi en liens de causalité, à l’aggravation des maladies.

L’Ayurveda souligne que le stress, l’insatisfaction au travail, la jalousie, la colère, etc. sont également des raisons des maladies du tractus gastro-intestinal.

Dans notre agenda d’occupation, nous prenons souvent de la nourriture dans les hôtels, restaurants ou dans des sites de restauration rapides. L’hygiène est aussi un facteur prépondérant. Un manque d’hygiène peut déclencher une infection par des bactéries, des champignons ou tout autre micro-organisme et ils deviennent indirectement la raison de l’irritation de l’estomac et de l’intestin.

De nos jours la plupart des gens ne suivent pas les habitudes alimentaires classiques. Les pizzas, les hamburgers, les pâtes, etc avec n’importe quel jus de fruit industriel ou milk-shake, est un exemple typique de nourritures incompatibles. Egalement, nous ne sommes pas sûr du type d’huile et des épices utilisées, du mode de transformation des aliments, etc. Pour cette raison, la nourriture n’est pas digérée correctement et cela provoque des excès de Pitta et se traduit donc par une irritation gastrique.

Selon l’Ayurveda, l’indigestion et la faible digestion conduisent à la formation d’Ama (toxine métabolique) qui est la cause de nombreuses maladies. Par conséquent, l’amélioration de la force digestive est la première chose à faire avant de commencer le traitement Panchakarma. L’amélioration de la digestion est également utile dans le traitement de maladies telles que l’arthrite rhumatoïde, l’obésité, etc.