Maladie

L’hypertranspiration

Importance de l’hygiène alimentaire pour l’Hyper transpiration ( hyperhidrose)

La transpiration contribue à la régulation de la température du corps en dissipant la chaleur par évaporation de l’humidité de la surface de la peau. Elle contribue  aussi à d’autres fonctions, par exemple à l’élimination de l’acide lactique qui se forme au cours de l’exercice musculaire et en protégeant la peau contre la sécheresse. Le volume de transpiration diffère d’une personne à l’autre. La transpiration se produit généralement par l’exposition à une atmosphère chaude ou après un effort physique, etc. Si une personne transpire plus que d’autres, quand il fait chaud ou après un effort physique, ce n’est pas de l’hyper transpiration. C’est tout simplement la variation des niveaux de transpiration. Cependant, s’il y a une transpiration excessive sans une bonne raison – comme la transpiration lors de température fraîche ou sans effort ou par le stress, cela peut être un signe de l’hyper transpiration.

La transpiration excessive ou hyper transpiration,  est une condition qui peut être socialement pénible et embarrassante pour les personnes touchées. Environ une personne sur trois serait  affectée par cette condition, si la gravité des symptômes peut varier considérablement. Dans ce bulletin, nous allons parler du point de vue ayurvédique et de la gestion de l’hyper transpiration, en détail.

Vaidya Lakshmi Anoop
Hyper transpiration :

Aspect de la transpiration (Sweda) selon l’Ayurveda

Sweda (la sueur) est le déchet de medho dhatu (tissu adipeux / graisseux) et le siège du dosha Pitta. Naturellement,  l’accumulation excessive de graisse dans le corps, fait augmenter la transpiration. Lorsque Pitta est aggravée, la chaleur du corps augmente et les résultats de la transpiration sont excessifs. Vyana vata (un des cinq sous-types du dosha Vata, qui régit la circulation) est responsable de l’évacuation de la sueur à la surface de la peau.

Un climat chaud stimule les glandes sudoripares et provoque l’excès de transpiration.

L’exercice appauvrit medho dhatu (tissu adipeux / graisseux) au cours de laquelle la chaleur est produite, et cause la transpiration.
Egalement, la peur, déséquilibre et aggravation du dosha Vata, provoque la transpiration.

Atisweda est le terme ayurvédique pour la transpiration excessive

Les causes courantes de l’hyper transpiration

L’hyper transpiration ou transpiration excessive, lorsqu’elle est généralisée, est une réponse physiologique à des climats chauds ou à l’effort physique. Elle se produit aussi, pendant la défervescence de la fièvre (diminution de la température à la fin d’une maladie aigue), la tuberculose active et le rhumatisme articulaire aigu. Elle est habituelle dans le diabète, la ménopause, l’obésité, l’hyperthyroïdie, l’alcoolisme, les accidents cérébro-vasculaires, l’obésité, au cours de prises de médicaments psychiatriques, de médicaments contre l’hypertension, etc.

Types d’hyper transpiration

Il en existe deux types : primaire et secondaire.

L’hyper transpiration primaire est une affection médicale, mais pas une maladie.

Hyper transpiration secondaire est une affection où elle est, elle-même causée par une autre affection médicale ou des médicaments.

L’hyper transpiration peut causer en excès, une transpiration généralisée, dans laquelle les individus éprouvent une transpiration excessive des zones spécifiques du corps comme les aisselles, les paumes et la plante des pieds. Elle est considérée comme une réponse émotionnelle normale.

La gestion de l’hyper transpiration par les soins ayurvédiques.

Dans l’Ayurveda, le traitement de l’hyper transpiration est généralement sous la forme d’applications locales, ainsi qu’une médication interne par des compléments alimentaires (anti-transpirants). Le traitement à base de plantes ayurvédiques peut être utilisé avec succès pour traiter hyperactivité des glandes sudoripares, réduire le stress et traiter l’hyperactivité du système nerveux sympathique.

herbes Swedapanayana (anti transpirants)

Les herbes qui réduisent ou arrêtent la transpiration sont appelées herbes Swedapanayana. Elles agissent en réduisant la sécrétion des glandes sudoripares. Leurs attributs froids et secs prédominants, arrêtent la transpiration. Ces herbes sont Ushira, Chandana, Kamala, Mustaka, Nagakesara, Padmakashta, etc. Ushira est l’une des plus efficaces anti-transpirant et a une odeur parfumée. Ces herbes peuvent être prises en interne sous la forme de liquides ou de poudres ou comprimés, ou peuvent être appliquées à l’extérieur en pâte.

Osmidrosis (odeur du corps)

L’odeur est produite à partir des sécrétions des glandes sébacées et les glandes sudoripares. La décomposition de ces sécrétions de la microflore de la peau et de celle des protéines sur la surface de la peau, donne lieu à de nombreuses substances odorantes souvent de forte odeur. Bromhidrosis (l’odeur du corps) peut être causée par de nombreux facteurs, l’un de ces facteurs étant l’hyper transpiration. Le milieu humide créé par l’hyper transpiration crée des conditions idéales pour une prolifération de bactéries.

Déodorants pour le corps

Les déodorants sont conçus pour réduire les odeurs axillaires (odeurs des aisselles), en réduisant la transpiration.

De nombreuses herbes déodorantes sont mentionnées dans les textes ayurvédiques, et  aident à atténuer la mauvaise odeur corporelle. Elles peuvent être utilisées sous forme de poudres ou de pâtes étalés en minces couches sur tout le corps. Les herbes désodorisantes les plus couramment utilisées sont Chandana, Ushira, Mustaka, Aguru, Kankola, Nagakeshara, Jatamansi etc. Elles peuvent être prises en interne pour réduire aggravation de Pitta, empêchant ainsi les mauvaises odeurs.

Quelques lignes directrices simples pour réduire la transpiration excessive et l’odeur de corps :
Prenez deux bains ou douches par jour, cela permettra d’éliminer les bactéries de votre peau.
Frotter les aisselles avec un peu de poudre de triphala. Cela aide à lutter contre les bactéries mieux que les savons ordinaires. Alternativement, on peut utiliser aussi poudre ubtan à base de plantes (udwarthan).
Des vêtements lâches en tissus de coton sont mieux que des vêtements serrés.
Certains aliments, comme la viande, les oignons, l’ail et les boissons telles que le café et l’alcool peuvent conduire à de mauvaises odeurs du corps. Donc, essayez de les éliminer ou de les restreindre dans votre alimentation.
L’usage du tabac provoque aussi de mauvaises odeurs du corps. Donc arrêter le tabac.
Certains médicaments peuvent provoquer également de mauvaises odeurs.