Blog

Concept de la peau selon l’Ayurveda

La peau est le miroir fidèle de l’état interne d’un individu, ce qui reflète l’état des organes ainsi que les émotions. En raison de la pollution et de la dureté de la vie, le nombre de maladies de la peau augmente de jour en jour. Certaines des maladies de la peau hantent l’humanité depuis des milliers d’années et il n’y a toujours pas de remède permanent pour ces maladies comme le psoriasis, l’eczéma, etc. Dans ces maladies, l’alimentation peut également jouer un rôle important en tant que facteur déclenchant ou pouvant garder la maladie sous forme inactive. D’autre part les gens utilisent de plus de plus de produits de beauté, et les cosmétiques à base de plantes sont très populaires partout dans le monde. Une alimentation équilibrée et une attitude mentale positive vont aider à avoir une peau saine.
Le concept ayurvédique de la peau et les mesures diététiques pour garder une peau saine, comme mentionnés dans les textes classiques, sont discutés dans ce bulletin.

Vaidya. Lakshmi Anoop

Concept ayurvédique de la peau

Dans le texte du Charaka Samhita, Twacha (le mot signifie peau) est défini comme celui qui couvre le corps de l’extérieur. Anatomiquement, Acharya Charaka a décrit 6 couches et les maladies correspondantes de la peau. La couche extérieure est le Udakadhara (contenant la substance aqueuse ou lymphe). La seconde contient le sang. La troisième couche est le siège de Sidhma (dermatite) et Kilas Kushta (leucoderme). La quatrième couche est le siège de Dadru Kushta (chevelure et calvitie). La cinquième couche produit Alaji (éruptions cutanées) et Vidradhi (abcès). La sixième et la plus profonde est à l’origine du siège des éruptions cutanées rouges et noires, et des glandes. Susrutha quant à lui, a décrit 7 couches de la peau.
Autre description anatomique, Charaka a également décrit la texture naturelle de la peau dans le Prakriti (constitution) et Sara Praikshana (Examen de l’excellence des tissus de la peau).

Prakriti Vata

Chez les personnes de prakriti Vata, la peau est sèche, rugueuse, et froide, avec un minimum de transpiration ou sans transpiration, de couleur sombre et maladive.

Prakriti Pitta

Chez les personnes de prakriti Pitta, la peau est chaude, sécrète plus de sueur et ne tolère pas la chaleur. La différence de pigmentation est également présente dans ce type de peau. Sa couleur est brune à beige pale.

Prakriti Kapha

Chez les personnes de prakriti Kapha, la peau est onctueuse, douce, froide et sa couleur est blanchâtre et très agréable à voir.

Twak Sara Purusha Lakshana (excellence des tissus de la peau chez une personne)

La peau est généralement onctueuse, lisse, douce, très agréable et d’un certain éclat.
Même si l’état de la peau et la description d’un seul prakriti sont donnés dans les textes, dans la pratique, nous voyons toujours une combinaison de deux ou trois doshas pour une seule personne. Donc, en pratique nous définirons le prakriti selon la prédominance des doshas Vata Pitta ja ou Kapha Vata ja, etc.

L’effet de Rasa ou Saveur sur la peau

Selon Charaka, l’effet de la nourriture sur le corps est principalement due à sa saveur (Rasa). Ainsi, l’effet général différent de Rasa sur le corps est également mentionné, en même temps que les propriétés individuelles des différents aliments, que Rasa affecte aussi directement les doshas.

Le goût sucré en général augmente l’éclat de la peau. Il est aussi bénéfique pour les cheveux.

Le goût aigre n’a pas d’effet direct sur la peau mais en excès, il peut augmenter le processus de formation de pus dans une blessure préexistante ou une éruption cutanée.

Le goût salé en excès peut augmenter la formation de crevasses sur la peau, en particulier dans les maladies préexistantes. Il accélère la formation de rides sur la peau et vieillissement des cheveux ainsi que l’alopécie.

Le goût piquant ou acre en réduit l’onctuosité et favorise aussi les démangeaisons, et en même temps peut créer des taches.

Le goût amer est en général utile dans toutes les maladies de la peau. Il réduit presque toutes les sécrétions de l’organisme.

Le goût astringent en excès peut produire un brunissage ou un assombrissement prématuré de la peau.

L’alimentation comme facteur étiologique dans les maladies de la peau

Virudhhahara ou incompatibilité diététique :
C’est un concept de l’ayurveda particulier lié à l’interaction de l’alimentation, et qui est décrit dans presque tous les recueils ayurvédiques. En général, avec quelques autres maladies, l’incompatibilité diététique peut produire des éruptions cutanées, leucodermie et différents types de dermatites. Le célèbre exemple de cela est le poisson et le lait. Cette combinaison prise ensemble peut provoquer des troubles de la peau sur une période de temps. D’autres combinaisons comme le lait, le miel, la feuille de bambou et de fruits de jujube, consommés ensemble peuvent affecter l’éclat et la texture de la peau.

Les aliments indiqués et contre-indiqués dans les troubles de la peau

Aliments bons pour la santé de la peau : Charaka a mentionné l’utilisation de la nourriture et des légumes faciles à digérer de saveur acre pour les troubles de la peau. Le ghee préparé avec de la noix écrasée, du triphala et du neem, s’il est ingéré avec la nourriture, est utile pour les troubles de la peau. Les légumes secs, la viande issue de bêtes élevées en liberté en plein champs ou en forêt sèche, légumes et graines verts, sont bons pour les troubles de la peau.

Les aliments à éviter dans les troubles de la peau : les régimes lourds, la saveur aigre, le lait caillé ou yaourts, le lait frais, la viande provenant d’animaux élevés dans des terres humides ou marécageuses, les sucreries, et le sésame.

De cela, nous pouvons conclure que presque tous les aspects des conseils diététiques pour les soins de la peau et des maladies sont traitées dans Charaka Samhita, et sur cette base, nous pouvons réécrire le régime alimentaire applicable dans la vie d’aujourd’hui.